Ma y Ma

Dernier sextet en date

L’album Ma y Ma n’est pas encore édité.

Tom Pablo Gareil Vibraphone
Lionel Garcin Sax alto
Adrien Dennefeld Violoncelle
Aurélien Besnard Clarinette basse
Guillaume Séguron Contrebasse
Jean Pierre Jullian Batterie/compositions
Enregistré au stu­dio La Buissonne par Gérard de Haro

Cet album est conçu en trois par­ties unies par des liens secrets, poé­tiques ou révo­lu­tion­naires.
La pre­mière pièce s’intitule El Sub
Elle rend hom­mage au sous com­man­dant Marcos qui résiste, dans les mon­tagnes du Chiapas, pour sau­ve­gar­der la dignité et la culture des indiens du Mexique.
Plus géné­ra­le­ment, autour de cette figure emblé­ma­tique, c’est la résis­tance à toutes les injus­tices, l’intolérance, les pou­voirs de ce monde qui est pro­po­sée à nos consciences .
La seconde pièce s’intitule Le Chant des Dunes
La source d’inspiration vient de ces dunes, dans cer­taines par­ties du monde, qui ont la capa­cité de « chan­ter ».
Les frot­te­ments des grains de sable qui dévalent du som­met de la dune, éclatent de l’infra grave aux stri­dences aigües en une sym­pho­nie majes­tueuse.
La troi­sième pièce s’intitule El Gaviero
Maqroll el gaviero est le « héros » fic­tif de l’écrivain Mexicain d’origine Péruvienne Alvaro Mutis.
Ce per­son­nage de roman est une sorte de double de son créa­teur, ainsi qu’un « génie de la vie » comme a pu l’être Arthur Rimbaud.
Maqroll erre à tra­vers le monde avec son huma­nisme désen­chanté, sans port d’attache si ce n’est Ilona, son amour inavoué, son alter égo fémi­nin

Marcos y Maqroll ne sont sépa­rés ou reliés que par le Chant des Dunes.

 

Extraits

El Sub – La nuit des grillons (par­tie inté­grale)

El Sub – Une fleur pour une tendre fureur (extrait)

Chant de la plus haute dune (extrait)

El Gaviero – Marcos y Maqroll guet­teurs d’espérance (extrait)

 


Le bon et le funeste

Suis les navires. Suis les routes que sillonnent les embar­ca­tions vieilles et tristes. Ne t’arrête pas. Évite jusqu’au plus humble des mouillages. Remonte les fleuves. Descends-les. Confonds-toi avec les pluies qui inondent les savanes. Refuse tout rivage.
Álvaro Mutis

Quel rap­port entre un rebelle du Chiapas et un aven­tu­rier de roman sans but et sans ave­nir… si ce n’est qu’ils sont convo­qués par un musi­cien com­po­si­teur ?
Et quel rap­port entre le sous-com­man­dant Marcos (El Sub la pièce en 3 par­ties qui ouvre le disque), Maqroll le Gabier* (El Gabiero, la pièce finale)… et Jean-Pierre Jullian, qui pour­suit ici son che­min où se mêlent écri­ture dense et impro­vi­sa­tion, dans une musique au-delà des fron­tières (jazz, rock, contem­po­rain, eth­nique…) ?

… Lire la suite › Le bon et le funeste


El Sub

Frères,

L’humanité vit dans cha­cune de nos poi­trines et, comme le cœur, elle pré­fère le côté gauche. Il faut la retrou­ver, il faut nous retrou­ver.

Il n’est pas néces­saire de conqué­rir le monde. Il suf­fit de le refaire. Nous. Aujourd’hui.

Me voilà arrivé, je suis là, moi chan­teur.
Réjouissez-vous à la bonne heure,
que se pré­sentent ici ceux dont le cœur est endo­lori.
Moi, j’élève mon chant.
Poème nahuatl

Antonio rêve que la terre qu’il tra­vaille lui appar­tient, il rêve que sa sueur est payée de jus­tice et de vérité, il rêve qu’il y a une école pour gué­rir l’ignorance et une méde­cine pour faire fuir la mort, il rêve…

… Lire la suite › El Sub

 


Le sex­tette au Festival de Montpellier Radio France. Photos Christian Maurel